Annexes

 

Jusqu’en 1860, les sauvages régnèrent en maîtres dans tout le pays. […] Au nord de la rivière Mattawan, le vieux Antoine Kikwiwisens était le roi de la forêt vierge. Il a laissé son nom au ruisseau Antoine. Du côté sud, le vieux Amable Dufond avait son territoire de chasse.

 

Un terrain de chasse embrasse en général, une étendue de vingt milles carré. Les lignes de démarcation sont les rivières et les lacs. Ce même sauvage a donné son nom à la rivière l’Amable Dufond. À l’ouest du lac Nosbonsing, c’était le vieux Commandant, qui a donné son nom au lac Commandant. Au côté nord du lac Nipissing, le vieux Beaucage régnait sans rival. Il a donné son nom à Beaucage Bay. Les descendants de ces familles sont nombreux et encore vivants. Les deux premières appartiennent à la tribu du lac des Deux-Montagnes,
les deux autres à celle du lac Nipissing.

 

Alexis de Barbezieux, Histoire de la province ecclésiastique d’Ottawa et de la colonisation dans la vallée de l’Ottawa, Ottawa, Cie d’imprimerie d’Ottawa, 1897. Livre II, page 418.

Louis Commandant dit Grand Louis

Gracieuseté de Mattawa North Bay
Algonquin First Nation

 

Ouvrir l'une des boites et cliquer sur l'une des fiches pour y accéder

Dernière mise à jour : décembre 2016

 

Pour commander le livre

Au pays des Weskarinis

Écrivez à

 

jgpaquin47@gmail.com

 

 

© Droits d’auteur

La loi sur les droits d’auteur visant à assurer la propriété intellectuelle protège le contenu du site. Pour toute utilisation ou reproduction des données, des renseignements ou des éléments contenus dans le site, veuillez en indiquer clairement la provenance.